Guerre entre le Hamas et Israël : sept humanitaires tués à Gaza

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 avril, sept humanitaires ont été tués à Gaza, en Palestine, dans une frappe attribuée à Israël selon l'ONG World Central Kitchen. Les États-Unis ont demandé l'ouverture rapide d'une enquête suite à la mort de ces victimes polonaises, britanniques, et australiennes.
Guerre entre le Hamas et Israël : sept humanitaires tués à Gaza Dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 avril, sept humanitaires ont été tués à Gaza, en Palestine, dans une frappe attribuée à Israël selon l'ONG World Central Kitchen. Les États-Unis ont demandé l'ouverture rapide d'une enquête suite à la mort de ces victimes polonaises, britanniques, et australiennes. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Girault-Carlier, Y-Sanchez, X. Roman, G. Bourlat, A. Daubree
France Télévisions
France 2
Dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 avril, sept humanitaires ont été tués à Gaza, en Palestine, dans une frappe attribuée à Israël selon l'ONG World Central Kitchen. Les États-Unis ont demandé l'ouverture rapide d'une enquête suite à la mort de ces victimes polonaises, britanniques, et australiennes.

Sept humanitaires américains, polonais, australiens et britanniques – selon leur passeport - ont été tués dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 avril à Gaza (Palestine), alors qu'ils se trouvaient à bord de deux voitures blindées. Sur le toit des deux voitures appartenant à l'ONG World Central Kitchen, a eu lieu un impact, provenant probablement d'une charge de drone. Aucune personne n'a survécu.

"L'Australie demandera des comptes sur ce qu'il s'est passé"

L'Australie a condamné fermement la mort de son ressortissant. "Il s'agit d'une tragédie humaine qui n'aurait jamais dû se produire. C'est tout à fait inacceptable. L'Australie demandera des comptes sur ce qu'il s'est passé", a déclaré Anthony Albanese, le Premier ministre australien. L'organisation World Central Kitchen, qui a servi près de 40 millions de repas à Gaza depuis le 7 octobre, a suspendu toutes ses activités dans le territoire palestinien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.