Guerre entre Israël et le Hamas : neuf colonies sauvages sont apparues en Cisjordanie depuis le début du conflit, une hausse "sans précédent", selon une ONG

Outre ce nombre "record", l'organisation israélienne Peace Now a recensé un "record" de "18 nouvelles routes pavées ou autorisées par des colons".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des Palestiniens et des forces israéliennes à Nablus, en Cisjordanie occupée, le 15 septembre 2023. (ISSAM RIMAWI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Une progression "sans précédent" en Cisjordanie occupée. Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, neuf colonies sauvages d'Israéliens ont fait leur apparition dans ce territoire palestinien, selon une nouvelle étude de l'ONG israélienne Peace Now (La paix maintenant), opposée à la colonisation. 

La Cisjordanie, territoire occupé depuis 1967 par l'armée israélienne, connaît une forte recrudescence des violences depuis le début de la guerre à Gaza, mais aussi une hausse des activités de certains colons visant à y "marginaliser" les Palestiniens, dénonce Peace Now. Outre ce nombre "record" de nouvelles colonies sauvages sur trois mois, l'organisation a recensé aussi un "record" de "18 nouvelles routes pavées ou autorisées par des colons".

Quelque trois millions de Palestiniens vivent en Cisjordanie occupée. Le territoire est également peuplé par 490 000 Israéliens établis dans des colonies jugées illégales au regard du droit international mais reconnues par Israël. Les colonies sauvages sont des implantations à la fois contraire au droit international et illégales du point de vue de l'Etat israélien. 

Un nombre record d'actes de violence 

"Les trois mois de guerre à Gaza sont instrumentalisés par des colons afin de créer un état de fait sur le terrain et ainsi prendre le contrôle de plus larges pans de la zone C", une portion de la Cisjordanie sous contrôle civil militaire israélien et où se concentrent les colonies, souligne Peace Now. 

Plusieurs ténors du mouvement pro-colonies sont ministres dans le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, ce qui contribue à créer "un environnement politique" favorable à l'essor de projets de certains colons, selon l'organisation. 

Les actes de violences de colons contre des Palestiniens en Cisjordanie ont enregistré un record en 2023, d'après l'ONG israélienne Yesh Din. L'ONU a recensé par ailleurs 1 225 attaques de colons sur des Palestiniens au cours de l'année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.