Cet article date de plus de trois ans.

Gaza : un journaliste palestinien tué

Yasser Mourtaja avait été blessé vendredi par des tirs de soldats israéliens lors d'une manifestation près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yasser Mourtaja, un journaliste palestinien, transporté le 6 avril 2018, après avoir été mortellement blessé par balles par des soldats israéliens, lors d'une manifestation près de Khan Younès, dans la bande de Gaza.  (ASHRAF AMRA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un journaliste palestinien, blessé vendredi 6 avril par des tirs de soldats israéliens lors des manifestations près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, est mort. Le ministère de la Santé de l'enclave palestinienne l'a annoncé samedi 7 avril dans un communiqué.

Yasser Mourtaja travaillait pour l'agence Ain Media, basée à Gaza, selon le communiqué. Une vidéo prise au moment où il était transporté vers un centre de soins le montre portant une veste sur laquelle on pouvait lire "presse".

Neuf morts et près de 500 blessés

Des milliers de Palestiniens s'étaient rassemblés près de la barrière de sécurité séparant le territoire israélien de l'enclave palestinienne, et des affrontements ont éclaté dans plusieurs secteurs. Des manifestants ont incendié des pneus et lancé des pierres sur les soldats israéliens. Les militaires ont riposté en tirant des gaz lacrymogènes et des balles réelles.

Au total, neuf Palestiniens sont morts sous les balles de l'armée israélienne à la frontière vendredi, selon le ministère de la Santé du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza. Et près de 500 Palestiniens ont également été blessés par balles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.