Gaza : l'Egypte ouvre sa frontière exceptionnellement un mois pour le ramadan afin "d'alléger les souffrances"

La décision intervient après les manifestations de lundi durant lesquelles près de 60 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne.

Des réfugiés palestiniens, le 15 mai 2018, dans le camp de Nusseirat à Gaza.
Des réfugiés palestiniens, le 15 mai 2018, dans le camp de Nusseirat à Gaza. (MOHAMMED ABED / AFP)

Le président égyptien a ordonné, jeudi 18 mai, l'ouverture exceptionnelle un mois de la frontière avec Gaza à l'occasion du ramadan. La décision intervient après des manifestations massives, accompagnés de jets de pierres, lundi, à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Durant ces manifestations, environ 60 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne. Le Hamas a revendiqué le fait qu'une majorité des victimes étaient membres de son mouvement. Israël a expliqué, pour sa part, qu'elle ne faisait que riposter à une tentative d'intrusion sur son territoire, soulignant que certains des manifestants avaient tiré sur les soldats israéliens.

Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, a indiqué, sur sa page Facebook, que cette décision avait été prise "pour alléger les souffrances" des habitants de l'enclave palestinienne, qui compte quelque 2 millions d'habitants soumis à un blocus israélien depuis plus de dix ans. La dernière fois que le passage de Rafah a été ouvert pour une période relativement longue, c'était en 2013, pour trois semaines.

Seule ouverture sur le monde

Le terminal de Rafah frontalier de l'Egypte, la seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël, a été largement fermé ces dernières années, Le Caire invoquant des menaces pour la sécurité du pays. Les autorités égyptiennes entretiennent des relations tendues avec le Hamas palestinien qui gouverne la bande de Gaza, le mouvement islamiste étant issu de la confrérie des Frères musulmans, interdite en Egypte. L'Egypte est, avec la Jordanie, le seul pays arabe à avoir conclu un traité de paix avec Israël.