Cet article date de plus de cinq ans.

Deux Palestiniens tué lors d'affrontements avec l'armée israélienne

Des violences ont éclaté, vendredi, en Cisjordanie occupée après qu'un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents et son frère grièvement blessés lorsque des extrémistes israéliens ont incendié leur maison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des amis du Palestinien de 17 ans, mort après avoir été touché par des tirs israéliens, pleurent à la morgue de l'hôpital de Gaza, le 31 juillet 2015. (MOHAMMED SALEM / REUTERS)

Le bilan s'alourdit. On recense désormais deux morts, samedi 1er août, dans les affrontements qui ont éclaté avec l'armée israélienne après la mort d'un bébé Palestinien de 18 mois. L'enfant a été brûlé vif, et ses parents et son frère grièvement blessés lorsque des extrémistes israéliens ont incendié leur maison.

Deux adolescents de 16 et 17 ans

Un jeune Palestinien, grièvement blessé au cours de heurts avec l'armée israélienne en Cisjordanie, est mort des suites de ses blessures samedi matin, ont indiqué des sources sécuritaires et médicales palestiniennes. D'après ces sources, Laith Khaldi, 16 ans, du camp de réfugiés de Jalazon, a été atteint à la poitrine lors d'affrontements qui ont éclaté près du point de contrôle d'Atara vendredi soir. Il est décédé à l'hôpital plusieurs heures après.

Une porte-parole de l'armée israélienne a de son côté déclaré à l'AFP qu'"un suspect palestinien avait lancé un cocktail Molotov en direction d'un poste militaire à Bir Zeit. Les soldats ont riposté en tirant sur l'assaillant".

Vendredi également, un Palestinien de 17 ans a été tué par des tirs israéliens après s'être approchés de la frontière avec Israël lors de deux incidents dans la bande de Gaza, selon des sources médicales et militaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.