Cet article date de plus de huit ans.

Israël abat un drone venu du Liban, et accuse le Hezbollah

L'engin a été intercepté au large de Haïfa. Le vice-ministre de la Défense a prévenu le mouvement chiite qu'il comptait réagir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un navire militaire israélien (D) et un hélicoptère de l'armée israélienne à la recherche des débris du drone abattu au large de Haïfa (Israël), le 25 avril 2013. (JACK GUEZ / AFP)

"Je considère avec une extrême gravité cette tentative de violer notre frontière. Nous continuerons à faire tout le nécessaire pour protéger la sécurité des citoyens israéliens." Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu a réagi avec virulence, jeudi 25 avril, à l'intrusion dans l'espace aérien israélien d'un drone venu du Liban.

L'engin, repéré "alors qu'il approchait de la côte israélienne, a été intercepté par l'aviation israélienne à cinq milles nautiques au large de Haïfa", indique un communiqué de l'armée, précisant que "c'est la deuxième fois qu'un avion sans pilote est intercepté dans l'espace aérien israélien en sept mois".

Le vice-ministre de la Défense israélien, Danny Danon, a aussitôt dénoncé sur la radio militaire "une nouvelle tentative du Hezbollah de faire pénétrer un avion sans pilote en Israël". "On voit le Hezbollah agir sur tous les fronts, que ce soit avec des drones, ou par son aide massive aux forces d'Assad en Syrie", a-t-il ajouté. Et de prévenir : "Nous sommes prêts et nous agirons en conséquence. Il y aura une réaction israélienne. Le Hezbollah sait qu'il ne faut pas nous provoquer."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.