VIDEO. L'ex-otage Isabelle Prime : "Je savais que la France était derrière moi"

Enlevée au Yémen le 24 février, Isabelle Prime a été libérée jeudi notamment grâce à la médiation du sultanat d'Oman,à qui François Hollande a fait part de la "reconnaissance de la France".

TF1

Portant une casquette et de grandes lunettes de soleil, l'ex-otage française Isabelle Prime s'est exprimée quelques minutes après avoir été acueillie par François Hollande et Laurent Fabius sur le tarmac de Villacoublay (Yvelines). Elle a souligné : "La France est toujours là quand il y a d'énormes problèmes comme celui-ci."

Un "état de fatigue très grande"

Enlevée au Yémen le 24 février, Isabelle Prime a été libérée jeudi notamment grâce à la médiation du sultanat d'Oman, à qui François Hollande a fait part de la "reconnaissance de la France".

L'ex-otage au Yémen Isabelle Prime a déclaré vendredi soir être dans un "état de fatigue très grande", peu après son arrivée sur la base militaire de Villacoublay, près de Paris, en présence du chef de l'Etat et de ses proches. Remerciant "les personnes qui travaillent dans l'ombre pour les Français", elle a aussi déclaré : "Je savais que la France était derrière moi."

(KENZO TRIBOUILLARD / AFP)