VIDEO. Quand l'Arabie saoudite s'ouvre au tourisme international

L'arrivée du prince héritier Mohammed ben Salmane en Arabie Saoudite avait suscité beaucoup d'espoirs. Qu'en est-il aujourd'hui ?

FRANCE 2

Une course de voitures électriques au pays du pétrole et une mixité dans les tribunes, impensable il y a seulement quelques mois. La modernité, voilà l'image que veut donner l'Arabie Saoudite. Mais il y a la face cachée de ce pays. Elle est symbolisée par le visage de Jamal Kashoggi, le journaliste saoudien assassiné par un commando à Istanbul (Turquie), venu de Riyad (Arabie Saoudite). Une violence que la population ne veut pas voir, toute à sa joie de profiter des réformes. "C'est vraiment bien pour nous les adultes, mais aussi pour les enfants, pour tout le monde en fait", explique une Saoudienne. "On est très content de recevoir des gens venus du monde entier. Ils vont apprécier nos traditions", ajoute un autre Saoudien.

"Venir en touriste, c'était impossible"

C'est une autre grande première. L'Arabie Saoudite, l'un des pays les plus fermés, offre dorénavant des visas touristiques. "Venir travailler ici c'est facile, mais venir en touriste c'était impossible. C'est la première fois", explique un touriste venant du Portugal. Mohammed ben Salmane, bien que critiqué à l'extérieur de son pays, semble être plébiscité par la jeunesse saoudienne. Le régime ne tolère pourtant aucune voix divergentes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, le 24 octobre 2018, lors du \"Davos du désert\", un forum économique mondial, organisé à Riyad (Arabie saoudite).
Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, le 24 octobre 2018, lors du "Davos du désert", un forum économique mondial, organisé à Riyad (Arabie saoudite). (GIUSEPPE CACACE / AFP)