Affaire Khashoggi : deux hommes soupçonnés d'espionnage pour les Emirats arabes unis écroués en Turquie

Jamal Khashoggi, journaliste saoudien critique du régime, a été tué le 2 octobre dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul par un commando d'agents venus de Ryad.

Le journaliste Jamal Khashoggi lors d\'une conférence à Londres, le 29 septembre 2018.
Le journaliste Jamal Khashoggi lors d'une conférence à Londres, le 29 septembre 2018. (REUTERS)

Les autorités turques ont placé en détention provisoire vendredi deux hommes soupçonnés d'être des espions des Emirats arabes unis et d'être liés au meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, a rapporté vendredi 19 avril l'agence de presse étatique Anadolu.

Les deux hommes, soupçonnés d'"espionnage politique et militaire" et d'"espionnage international", ont été écroués par un tribunal d'Istanbul. Selon les médias turcs, ils ont été interpellés lundi à Istanbul lors d'une opération pilotée par les services de renseignement turcs (MIT).

Contacts avec un individu surveillé par le renseignement turc

Selon le quotidien proche du pouvoir turc Yeni Safak, les deux hommes avaient récemment multiplié les contacts avec un individu placé sous surveillance par le MIT dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Khashoggi. Jamal Khashoggi, journaliste saoudien critique du régime, a été tué le 2 octobre dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul par un commando d'agents venus de Ryad.

Après son meurtre, des responsables et médias turcs ont directement mis en cause le puissant prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, dit "MBS". Après avoir dans un premier temps nié le meurtre, Ryad a avancé plusieurs versions contradictoires et soutient désormais que Khashoggi a été tué lors d'une opération non autorisée par le pouvoir. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a plusieurs fois affirmé qu'il n'abandonnerait pas l'enquête sur le meurtre de Jamal Khashoggi, déplorant le manque de coopération des autorités saoudiennes.