VIDEO. Deux ans après, que reste-il des révolutions arabes ?

Les Tunisiens, les Egyptiens ou les Libyens croyaient gagner la liberté en se révoltant. Aujourd'hui, la situation est difficile. France 3 y revient à travers deux reportages.

Frédéric Maillard / Michael Prazan / France 3

Deux ans après les soulèvements arabes, l'espoir semble loin. La vague révolutionnaire naît en Tunisie le 17 décembre 2010 à la suite de l'immolation par le feu d'un vendeur ambulant. Le mouvement prend de l'ampleur et touche toute la région : la Tunisie chasse Ben Ali, l'Egypte met fin à la domination de Moubarak, la Libye traque à mort Kadhafi et la Syrie s'embrase dans une guerre civile contre Bachar Al-Assad.

En destituant les dictateurs, les révoltés pensent avoir gagné la liberté et la démocratie. Mais rapidement, des organisations islamistes structurées récupèrent le pouvoir. C'est le thème du premier documentaire proposé par France 3, mercredi 22 mai. Qui sont ces Frères musulmans, soutenus par le richissime Qatar, qui sont au cœur du pouvoir en Tunisie et en Egypte ? Le deuxième documentaire s'attarde sur leur histoire, des années 20 à nos jours. Ils assurent qu'un islam modéré est en phase avec la modernité et compatible avec la démocratie.

Les Tunisiens manifestent le 17 décembre 2011 à Sidi Bouzid, en souvenir de la mort de Mohamed Bouazizi.
Les Tunisiens manifestent le 17 décembre 2011 à Sidi Bouzid, en souvenir de la mort de Mohamed Bouazizi. (FETHI BELAID / AFP)