Cet article date de plus de six ans.

Une enquête ouverte après la bousculade meurtrière à La Mecque

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Une enquête ouverte après la bousculade meurtrière à La Mecque
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de la bousculade meurtrière lors du traditionnel pèlerinage de La Mecque, la question de la responsabilité de l'Arabie Saoudite se pose.

Ce vendredi 25 septembre, au lendemain de la tragédie, les fidèles ont retrouvé le chemin des lieux sacrés de l'Islam à La Mecque, malgré l'inquiétude. "Oui, j'ai très peur, mais ce pèlerinage est très important pour moi alors je m'en remets à Allah", confie au micro de France 3 un pèlerin.

Cette année, plus de neuf millions de fidèles sont attendus et durant les cinq jours du grand pèlerinage, deux millions de musulmans rejoignent La Mecque. Un chiffre en baisse depuis que des quotas de fidèles par pays ont été instaurés pour plus de sécurité. Mais également parce que le coût du pèlerinage augmente : 2 500 euros en 2005, aujourd'hui près de 4 000 euros.

Une densité difficile à gérer

Pour accueillir ces pèlerins qui viennent du monde entier, l'Arabie Saoudite a investi massivement dans les logements, l'hôtellerie et pour agrandir les lieux sacrés. Mais la vidéosurveillance et la sécurité continuent de poser problème, car la densité de pèlerins est compliquée à réguler. Une densité qui est peut-être à l'origine du drame. Dès hier, les autorités saoudiennes mettaient en cause l'indiscipline de certains pèlerins. Elles ont diligenté une enquête pour déterminer les raisons de cette catastrophe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bousculade à La Mecque

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.