Cet article date de plus de sept ans.

Prix Nobel de médecine : trois chercheurs récompensés pour leurs travaux sur le cerveau

Ils ont été récompensés pour leurs découvertes sur les "cellules qui constituent un système de géoposition dans le cerveau", sorte de GPS interne, selon le comité Nobel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les chercheurs norvégiens Edvard et May-Britt Moser reçoivent le prix Koerber, le 5 septembre 2014, à Hambourg (Allemagne). (  MAXPPP)

La saison des Nobel est lancée. L'Américano-Britannique John O'Keefe et les Norvégiens May-Britt Moser et Edvard Moser ont reçu, lundi 6 octobre, le prix Nobel de médecine, pour leurs travaux sur le cerveau et le sens de l'orientation.

May-Britt Moser et Edvard Moser sont le cinquième couple marié à recevoir un prix Nobel, note le comité. Ils obtiennent la moitié des huit millions de couronnes (environ 881 000 euros) du Nobel, et John O'Keefe l'autre moitié.

En quoi consistent leurs découvertes ?

Les lauréats ont été récompensés pour leurs découvertes sur les "cellules qui constituent un système de géoposition dans le cerveau", sorte de GPS interne, selon le communiqué du comité Nobel (PDF en anglais). Ce GPS interne au cerveau permet de s'orienter dans une pièce. Il démontre le fondement cellulaire d'une fonction cognitive supérieure.

"Comment savons-nous où nous sommes ? Comment réussissons-nous à trouver le chemin d'un lieu à un autre ? Et comment stockons-nous cette information d'une manière telle que nous puissions immédiatement trouver le chemin la fois suivante où nous empruntons la même route ?" Ces découvertes permettent de résoudre des questions simples qui préoccupent les philosophes et les scientifiques depuis des siècles. Et une question plus complexe : "Comment pouvons-nous trouver notre chemin dans un environnement complexe ?"

Comment ont-elles été effectuées ?

Né en 1939, chercheur à l'Institut de neuroscience cognitive de l'University College de Londres (UCL), John O'Keefe a découvert en 1971 le premier composant de ce "GPS interne". Il s'agit d'un type de cellule nerveuse située dans l'hippocampe, une région du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire et le positionnement spatial. 

Chez le rat, certaines de ces cellules travaillaient toujours quand l'animal était à un certain endroit, et d'autres s'activaient quand il allait dans un autre endroit. Pour John O'Keefe, on pouvait supposer qu'elles "élaboraient un plan de la pièce".

Ces recherches ont été complétées en 2005 par May-Britt et Edvard Moser. Nés respectivement en 1962 et 1963, chercheurs à l'université de Trondheim (Norvège), ils ont "identifié un autre type de cellule nerveuse" qui "génère un système de coordonnées et permet de se positionner et trouver son chemin".

"Nous avons la même vision, nous aimons comprendre et nous le faisons en nous parlant l'un à l'autre, en parlant aux autres et en essayant ensuite de résoudre les questions qui nous intéressent, de la meilleure manière à laquelle nous pouvons songer", a déclaré, en apprenant la nouvelle, May-Britt Moser, onzième femme à recevoir le prix de médecine depuis sa création en 1901.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix Nobel 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.