L'Académie Nobel dans la tourmente

L'institution suédoise a décidé de ne pas attribuer le prix littéraire en 2018 après un scandale d'agression sexuelle et de viol impliquant un photographe français.

France 3

Les plaintes de 18 femmes ont amené la prestigieuse institution suédoise à prendre une décision exceptionnelle : il n'y a aura pas de prix Nobel de littérature décerné en 2018.

C'est un Français qui est au coeur de ces accusations d'agressions sexuelles et de viols. Jean-Claude Arnault, photographe de 71 ans et époux d'une des académiciennes, aurait profité de son statut de gestionnaire d'un institut culturel et de sa proximité avec l'Académie pour harceler et agresser des femmes.

Une affaire étouffée dans un premier temps

Une situation ancienne qui avait d'abord été étouffée, avant que l'important nombre de plaintes déposées ne contraigne le Comité Nobel à prendre une décision et à rendre l'affaire publique.

"Nous avons conclu que la confiance pour l'Académie était si faible au niveau international qu'il valait mieux ne pas remettre le prix cette année", déclare Anders Olson, secrétaire perpétuel de l'Académie suédoise. Sous la pression, 6 des 18 membres de l’Académie Nobel ont démissionné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Claude Arnault, avant le dîner de gala pour les Nobel, le 11 décembre 2011, au palais royal de Stockholm.
Jean-Claude Arnault, avant le dîner de gala pour les Nobel, le 11 décembre 2011, au palais royal de Stockholm. (HENRIK MONTGOMERY/AP/SIPA / AP)