Jean-Marie Collin : "ce prix vient souligner l'importance du danger des armes nucléaires"

Le prix Nobel de la paix a été décerné, ce vendredi 6 octobre, à la Coalition internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN). A cette occasion, Jean-Marie Collin, représentant de l'ICAN en France est l'invité de Julien Benedetto dans le 22h-minuit. 

Voir la vidéo
franceinfo

L'ICAN est l'organisation à l'origine du traité qui interdit l'arme atomique, ratifié en juillet dernier par 122 pays. Les neuf pays qui possèdent l'arme nucléaire, dont la France, boycottent ce traité. Son principal dessein est d'interdire et d'éliminer les armes nucléaires dans le monde. Ainsi, c'est dans un contexte d'escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, que  l'ICAN a reçu le prix Nobel de la paix pour ses efforts contre l'existence de ces armes de destruction massive. 

"Ce prix vient souligner l'importance du danger des armes nucléaires, mais aussi du traité que l'on a mis en place en juillet dernier. Cela va créer une pression, une stigmatisation à l'égard des états détenteurs, et plus particulièrement les pays comme la Norvège ou encore la Pays-Bas qui sont sous le parapluie des Etats-Unis", explique Jean-Marie Collin, représentant de l'ICAN en France. 

Quelle est l'importance du traité fondé par l'ICAN? Que va changer l'attribution du prix Nobel de la paix pour l'organisation? Regardez l'interview de Jean-Marie Collin, représentant de l'INCAN en France, par Julien Benedetto. 

Jean-Marie Collin, représentant de l\'ICAN en France. 
Jean-Marie Collin, représentant de l'ICAN en France.  (FRANCEINFO)