Cet article date de plus de sept ans.

Premiers vols de reconnaissance français en Irak dès ce lundi

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a indiqué depuis les Emirats arabes unis que les premiers Rafale français avaient décollé ce lundi pour des vols de reconnaissance en Irak. La France entend participer à la coalition qui s'organise pour lutter contre les djihadistes de l'État islamique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les premiers avions Rafale français décollent ce lundi pour l'Irak © MAXPPP)

Alors qu'à Paris François Hollande organise une conférence sur l'Irak, Jean-Yves Le Drian est quant à lui arrivé aux Emirats arabes unis. Le ministre français de la Défense se déplace sur la base militaire d'Al-Dhafra. Et il en a profité pour faire une annonce : "Dès ce matin, les premiers vols de reconnaissance auront lieu avec l'accord et des autorités irakiennes et des autorités émiraties ". Les premiers avions Rafale ont quitté la base vers 9h30.

"Soyez donc prêts à intervenir" (Jean-Yves Le Drian aux soldats)

Il s'agit de la première action militaire concrète de l'armée française, au sein de la coalition en construction pour lutter contre l'État islamique. Depuis plusieurs jours, Washington cherche à réunir le maximum de pays alliés pour frapper les djihadistes, en Irak et en Syrie. Interrogé sur France Inter lundi matin, Laurent Fabius a confirmé le timing de ces premiers vols de reconnaissance. Il a également précisé qu'"il n'est pas question qu'il y ait des troupes au sol ".

Pour le journaliste du Point Jean Guisnel, spécialiste des questions d'armement, ce n'est qu'un début.

Jean Guisnel : La France "attache une importance primordiale à être indépendante en matière de ciblage"
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.