Pologne : des élections présidentielles retardées et disputées

En Pologne, le président sortant, Andrzej Duda, est menacé, à l'occasion des élections présidentielles. Le scrutin a été bouleversé par le coronavirus.

franceinfo

Samedi 27 juin, à la veille des élections présidentielles, c'est l'heures des derniers préparatifs en Pologne. Le scrutin a été retardé de plus d'un mois après une vive polémique à cause du coronavirus. Pour remporter le premier tour, le président Andrzej Duda est favori. Avec sa stature d'homme fort, ses idées conservatrices et nationalistes, il entend bien briguer un autre mandat.

Trzaskowski, un libéral et europhile

Son principal adversaire est Rafał Trzaskowski, un universitaire de 48 ans, libéral et europhile. Il y a deux ans, il a remporté la mairie de Varsovie, la capitale. Dans les sondages, il rassemble 26% d'intentions de vote en se déclarant contre l'homophobie et l'antisémitisme. Parmi les neuf autres candidats, on trouve un journaliste-présentateur TV, très populaire, mais aussi un candidat d'extrême droite, qui veut rétablir la peine de mort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des partisans du président sortant Andrzej Douda, le 21 juin 2020 à Cracovie (Pologne).
Des partisans du président sortant Andrzej Douda, le 21 juin 2020 à Cracovie (Pologne). (BARTOSZ SIEDLIK / AFP)