Cet article date de plus de treize ans.

Plus de 20.000 personnes ont manifesté dimanche sur l'île d'Okinawa contre les bases américaines

Alors que 47.000 soldats américains sont stationnés sur l'archipel, le nouveau gouvernement de centre gauche, arrivé au pouvoir en septembre s'est engagé à rééquilibrer les relations nippo-américaines.Washington exige que la base aérienne, située en pleine ville de Ginowan, soit reconstruite comme prévue sur une baie d'Okinawa.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manifestants japonais contre la construction d'une base américaine à Okinawa, le 8/11/2009 (AFP/Kazuhiro Nogi)

Alors que 47.000 soldats américains sont stationnés sur l'archipel, le nouveau gouvernement de centre gauche, arrivé au pouvoir en septembre s'est engagé à rééquilibrer les relations nippo-américaines.

Washington exige que la base aérienne, située en pleine ville de Ginowan, soit reconstruite comme prévue sur une baie d'Okinawa.

Les Etats-Unis ont exclu de renégocier cet accord conclu en 2006 avec la majorité conservatrice de l'époque.

Le maire de Ginowan, Yoichi Iha é déclaré pour sa part: "Je demande expressément au Premier ministre (Yukio) Hatoyama de dire au président Obama qu'Okinawa n'a pas besoin d'autre base américaine".

Selon les organisateurs, environ 21.000 personnes, de tous âges et venus de tous les coins de l'île, se sont rassemblées dans un parc proche de la base de Marines américains pour exprimer leur mécontentement avant la visite vendredi et samedi prochains à Tokyo du président Obama.

Les habitants de Ginowan, qui vivent au rythme des décollages et atterrissages des hélicoptères, sont excédés par les nuisances sonores, la pollution, le risque d'accidents et la hausse de la criminalité engendrés par la présence de la base de Futenma.

La décision sera prise ultérieurement
Le ministre des Affaires étrangères Katsuya Okada a déclaré dimanche que le gouvernement ne prendrait pas de décision avant la fin de l'année, notamment en raison de plusieurs élections locales, pouvant peser sur les élections.

"Les habitants d'Okinawa ont voté pour la nouvelle majorité, en pensant qu'elle allait nous débarrasser de la base. Je ne voudrais pas qu'elle nous trahisse", a confié Yoshiko Yonamine, 64 ans, venu manifester comme des milliers d'autres contre la présence américaine.

L'archipel d'Okinawa, situé à quelque 1.600 km au sud-ouest de Tokyo, a été le théâtre d'une des batailles les plus sanglantes de la Deuxième Guerre Mondiale. La moitié du contingent américain de l'armée d'occupation est situé sur ce groupe d'îles qui n'a été restitué au Japon qu'en 1972.

Les deux anciens ennemis sont devenus des alliés très proches, liés par un traité de sécurité qui place le Japon sous la protection de l'armée américaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.