Cet article date de plus de six ans.

Pilote jordanien capturé par Daech : l'avion n'aurait pas été abattu

Plus de 24 heures après le crash d'un jet F-16 dans le nord de la Syrie, et la capture de son pilote par Daech, le commandement américain affirme que l'avion n'a pas été abattu.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une image du pilote communiquée par Daech © Capture d'écran CNN)

La capture de Maaz al-Kassasbeh, un sous-lieutenant de 26 ans, provoque une forte émotion en Jordanie. Le roi Abdallah II a fait savoir qu'il suivait "attentivement" les efforts pour qu'il revienne sain et sauf.  Le général Lloyd Austin qui appartient au commandement américain chargé de la région a affirmé que les Etats-Unis soutenaient "tous les efforts déployés pour faire en sorte qu'il soit secouru."  Et  le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé aux ravisseurs "de traiter le pilote selon les règles du droit humanitaire international".

 

Mais alors que Daech a indiqué qu'il avait utilisé un missile sol-air muni d'un détecteur infrarouge pour descendre cette avion, les Etats-Unis affirment disposer d'"éléments de preuve" qui "indiquent  clairement que l'EI n'a pas abattu l'appareil". Et parke d'un crash "malchanceux". 

Ce F-16 est le premier appareil perdu depuis le lancement de la campagne de frappes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis en Irak le 8 août puis en Syrie fin septembre

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.