Pierre NKurunziza, président contesté du Burundi

Depuis trois semaines, l'annonce de la candidature de Pierre NKurunziza pour un troisième mandat de président a déclenché de violentes manifestations. Mercredi, une tentative de coup d'Etat a échoué. Portrait de celui qui dirige cet Etat d'Afrique de l'est depuis dix ans.

(Pierre NKurunziza, président contesté du Burundi © MaxPPP)

Pierre NKurunziza est persuadé d'être président par la volonté de Dieu. Protestant évangéliste, ancien rebelle hutu, dont la mouvance est aujourd'hui au pouvoir, il ne passe pas une journée sans de longues séances de prière. Son autre credo, c'est le football. A 50 ans, ce chef d'Etat, ancien professeur d'éducation physique, garde une carrure athlétique. pas un jour sans taper dans le ballon. Il se félicite d'avoir rendu l'école gratuite. Certes. Mais la jeunesse burundaise est de plus en plus asphyxiée par le chômage et le coût de la vie.

Ses défenseurs voient en lui un homme proche du peuple. Il est d'ailleurs très populaire dans les campagnes. Beaucoup moins dans la capitale Bujumbura qui le lui rend bien ces derniers temps. Ses adversaires dénonce un homme impitoyable, corrompu, répressif. Mais ils lui reconnaissent la qualité d'animal politique, très calculateur et qui ne se laissera pas facilement remplacer.

A LIRE AUSSI ►►► Confusion totale au Burundi après une tentative de coup d'Etat