Cet article date de plus de six ans.

L'aviation israélienne mène un raid sur le sud de la bande de Gaza après des tirs de snipers

L'armée israélienne a communiqué sur cette attaque, peu après l'annonce par des sources médicales palestiniennes de la mort d'un membre du Hamas dans la même zone. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le raid de l'armée israélienne a eu lieu mercredi 24 décembre 2014, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.  ( GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

L'armée israélienne a mené un raid contre le sud de la bande de Gaza mercredi 24 décembre, tuant un activiste du Hamas, après des tirs palestiniens contre une de ses patrouilles. L'armée israélienne a confirmé avoir mené ce raid aérien et tiré plusieurs obus depuis un char, en direction de la zone située à l'est de Khan Younès. Cette riposte fait suite à des tirs de snipers contre des soldats de Tsahal, qui patrouillaient du côté israélien de la frontière.

"En réponse à une attaque contre nos forces qui se trouvaient à l'est de la barrière dans le sud de la bande de Gaza, nous avons immédiatement attaqué les cibles concernées. Il y a eu un raid aérien et des tirs depuis un char blindé", indique l'armée. 

Des sources médicales palestiniennes ont indiqué que Tayseer Al-Ismary, âgé de 33 ans, avait été tué par des tirs israéliens. Une source au sein du mouvement islamiste Hamas a précisé qu'il était un commandant de la branche militaire du mouvement, les brigades Ezzedine Al-Qassam, responsable de la zone située à l'est de Khan Younès.

Premiers raids depuis la guerre de juillet-août

Le Hamas a accusé Israël d'avoir débuté les hostilités en tentant de pénétrer dans la bande de Gaza. "L'occupation israélienne est responsable de la tension à l'est de Khan Younès. Ils ont tenté de franchir la barrière, provoquant une réplique du Hamas", a déclaré le porte-parole du mouvement islamiste.

Vendredi, l'armée israélienne avait mené un raid aérien contre des bases du Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à un tir de roquette contre le territoire israélien plus tôt dans la journée. Il s'agissait du premier raid israélien contre l'enclave palestinienne depuis la guerre de juillet-août au cours de laquelle plus de 2 100 Palestiniens, la plupart des civils, ont été tués. Côté israélien, 67 soldats et six civils ont été tués.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.