Bande de Gaza : inquiétude autour de la situation humanitaire dans l'enclave palestinienne

Le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas signé en 2014 semble bien fragile. Le sort de la bande de Gaza est une nouvelle fois au cœur de la revendication et de la colère. À Jérusalem, Franck Genauzeau revient sur ce conflit.

Voir la vidéo
France 3

Cela fait déjà plusieurs années que les experts répètent que Gaza est une bombe à retardement et "le chef d'État major de l'armée israélienne lui-même, a mis en garde son propre gouvernement, cette semaine, contre l'aggravation actuelle de la crise humanitaire dans l'enclave palestinienne", rappelle le correspondant sur place. Au-delà des habituelles revendications autour des réfugiés, Gaza subit de plein fouet un blocus très ferme depuis dix ans de la part de l'État hébreu. Ajoutez à cela, le sentiment d'humiliation né il y a quelques mois après la reconnaissance par Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Une décision qui a donné aux Palestiniens l'impression d'être de plus en plus isolés sur la scène internationale.

Des manifestations tous les vendredis

Ces violences peuvent-elles se poursuivre ? S'étendre à la Cisjordanie ? "Les habitants de Gaza affirment en tout cas vouloir faire perdurer ce mouvement. Ils ont prévu une manifestation géante tous les vendredis jusqu'au déménagement de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Un déménagement prévu le 14 mai prochain", conclut Franck Genauzeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats israéliens font face à des palestiniens rassemblés à la frontière avec la bande de Gaza, vendredi 30 mars 2018.
Des soldats israéliens font face à des palestiniens rassemblés à la frontière avec la bande de Gaza, vendredi 30 mars 2018. (JACK GUEZ / AFP)