En Australie, moins de femmes ministres qu'en Afghanistan

Le nouveau Premier ministre conservateur, Tony Abbott, a dévoilé, lundi, son gouvernement, dans lequel ne figure qu'une seule ministre.

Le leader du Parti libéral australien, Tony Abbott, et sa vice-présidente, Julie Bishop, le 8 août 2010, à Brisbane (Australie). Le premier est désormais Premier ministre et la seconde ministre des Affaires étrangères.
Le leader du Parti libéral australien, Tony Abbott, et sa vice-présidente, Julie Bishop, le 8 août 2010, à Brisbane (Australie). Le premier est désormais Premier ministre et la seconde ministre des Affaires étrangères. (DANIEL MUNOZ / REUTERS)

"Le gouvernement d'Afghanistan compte désormais plus de femmes que celui d'Australie." Le constat de Chris Bowen, leader par interim du parti travailliste australien, est amer, lundi 16 septembre, après la présentation du nouveau gouvernement conservateur. Vainqueur des élections générales, le 7 septembre, Tony Abbott a dévoilé, lundi, le nom de ses ministres, parmi lesquels ne figure qu'une femme.

Vice-présidente du Parti libéral depuis 2007, Julie Bishop a été nommée ministre des Affaires étrangères. Les 19 autres ministres sont tous des hommes, nommés pour la plupart dans des domaines sur lesquels ils travaillaient lorsqu'ils étaient dans le "cabinet fantôme" de l'opposition. Successeur du travailliste Kevin Rudd, Tony Abbott a toutefois annoncé la présence de plusieurs femmes à des postes de secrétaire d'Etat.