EN IMAGES. Le passage dévastateur du cyclone Pam sur l'archipel du Vanuatu

Le bilan officiel fait état de six morts et de plus de 30 blessés, tous à Port-Vila, capitale de l'ancien condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides, dans le Pacifique.

"Nous avons tout à reconstruire". Après le passage du cyclone Pam sur l'archipel du Vanuatu vendredi, le président Baldwin Lonsdale a appelé, lundi 16 mars, la communauté internationale à l'aide. "Dans l'immédiat, il nous faut un soutien humanitaire, à plus long terme nous avons besoin d'une aide financière et d'assistance pour commencer à reconstruire nos infrastructures", a-t-il déclaré. Le pays, l'un des plus pauvres de la planète, est dévasté.

110
Le cyclone de catégorie 5 (la plus élevée) a frappé l'archipel de 270 000 habitants, accompagné de rafales de vent supérieures à 320 km/h. NASA / REUTERS
210
Même les arbres les plus gros n'ont pas résisté au passage du cyclone, comme celui-ci, dans une rue de Port-Vila. REUTERS
310
Les bateaux qui mouillaient dans le port de la capitale, Port-Vila, ont été emportés par la tempête. UNICEF PACIFIC / AFP
410
Les infrastructures de l'archipel n'ont pas été épargnées. "C'est un coup dur pour l'ensemble du pays. Après tous les progrès réalisés ces deux dernières années, ce puissant cyclone a complètement détruit toutes les installations que le gouvernement avait bâties", a déploré le président. UNICEF PACIFIC / AFP
510
Le président Baldwin Lonsdale accuse "le changement climatique" d'avoir "contribué au désastre", alors que les îles océaniques sont particulièrement exposées à la montée des eaux. UNICEF PACIFIC / AFP
610
Pour le directeur de l'ONG Save the Children, Tom Skirrow, les conditions sont pires qu'après le super typhon Haiyan, qui a ravagé les Philippines en novembre 2013. "J'étais là pour Haiyan et je peux vous dire à 100% que la logistique est bien plus problématique ici", a-t-il dit à l'AFP. DAVE HUNT / AFP
710
Une soignante australienne s'inquiète des risques d'épidémie. "Avec toute cette pluie et les détritus qui abondent, il va y avoir la malaria et la dengue, la contamination de l'eau va provoquer diarrhées et vomissements", explique Charlotte Gillan à Associated Press Australia. LUO XIANGFENG / AP / SIPA
810
Les associations internationales expliquaient n'avoir aucun moyen de distribuer les vivres dans les îles les plus reculées. Selon elles, il faudra des jours pour réussir à atteindre chaque village rasé par la tempête. UNICEF PACIFIC / AFP
910
Les communications sont toujours impossibles lundi sur une grande partie de l'archipel, même si l'aéroport de Port-Vila est de nouveau ouvert aux vols commerciaux lundi. GREGORY BOISSY / AFP
1010
Plusieurs pays, dont la France, ont déjà promis une aide humanitaire pour l'archipel. L'aide française est organisée depuis la base militaire de Papeete, à Tahiti. GREGORY BOISSY / AFP