Le nombre de civils morts dans les conflits a bondi de 72% en 2023, selon l'ONU

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme s'est particulièrement alarmé de la forte augmentation de la proportion de femmes et d'enfants.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Volker Türk, donne une conférence de presse à Putrajaya (Malaisie) le 4 juin 2024. (MOHD RASFAN / AFP)

Le nombre de civils morts dans des conflits a augmenté de plus de 70% en 2023, s'est inquiété, mardi 18 juin, le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Volker Türk. "En 2023, les données recueillies par mes services montrent que le nombre de décès de civils dans les conflits armés a grimpé de 72%. Il est effrayant de constater que les données montrent que la proportion de femmes tuées en 2023 a doublé et celle des enfants a triplé par rapport à l'année précédente", a-t-il déclaré, à l'ouverture de la 56e session du Conseil des droits de l'homme.

Quelques jours plus tôt, l'ONU rapportait également que le monde comptait un nombre record de 120 millions de déplacés de force à la fin avril, un nombre qui ne cesse d'augmenter et "un terrible réquisitoire sur l'état du monde". Les guerres à Gaza, au Soudan et en Birmanie ont fortement contribué à augmenter le cortège de gens forcés de fuir leur lieu de résidence depuis plus d'un an, a souligné le Haut-Commissariat pour les réfugiés dans son rapport annuel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.