Villes : un avenir sans voitures est-il possible ?

Une journée sans voiture a été organisée dimanche 16 septembre dans les rues de Paris. Utile ou pas, elle a en tout cas été très suivie. Alors, un futur sans voiture est-il possible ? Reportage.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Paris rendue aux piétons le temps d'une journée. Les Champs-Élysées sans aucune voiture : une initiative plutôt bien accueillie. Alors, rêve éphémère ou réalité futuriste ? Des rues sans voiture, à l'image des villes imaginées par les urbanistes, des rues plus vertes où l'on circulerait à bord de téléphériques urbains et même à bord de capsules suspendues. À ce jour, il n'existe pas de voiture où l'on ne compte aucune voiture, si ce n'est quelques exceptions un peu folkloriques, comme l'île Mackinac, dans le Michigan (États-Unis). Ici, on se déplace uniquement à pied ou à cheval.

À Paris, le trafic réduit de 30% en dix ans

Dans de nombreuses métropoles, depuis quelques années, on prend des mesures pour réduire le trafic urbain en centre-ville, comme à Londres (Royaume-Uni), avec son péage. L'an prochain, Oslo, en Norvège, prévoit même d'interdire l'hypercentre à toutes les voitures. Mais des villes entières sans aucun véhicule, est-ce réellement possible ? À Paris, le trafic routier a déjà été réduit de 30% entre 2007 et 2017, mais il faudra encore attendre avant que le bitume ne soit exclusivement réservé aux piétons.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rue de Rivoli laisse la place au vélo pour la Journée sans voiture; le 16 septembre 2018, à Paris.
La rue de Rivoli laisse la place au vélo pour la Journée sans voiture; le 16 septembre 2018, à Paris. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)