Cet article date de plus de quatre ans.

Le "pénis du troll" a retrouvé sa place en Norvège

Vandalisé fin juin, le rocher a été refixé sur sa paroi d'origine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Trollpikken, avant sa destruction, le 17 juin 2017 à Egersund (Norvège). (INGE AALBU / NTB SCANPIX / AFP)

C'est une affaire qui avait ébranlé la Norvège. Le "pénis du troll", un roc de forme phallique qui avait connu une belle renommée médiatique après avoir été sectionné par des inconnus, a retrouvé sa place vendredi 7 juillet dans le sud-ouest de la Norvège. La protubérance d'une douzaine de tonnes a été hissée mètre après mètre, puis solidement fixée à la paroi rocheuse sur laquelle elle se dresse de nouveau fièrement à l'abri d'échafaudages, comme le montrent des images télévisées.

"Trollpikken" – le "pénis du troll", selon une traduction pudique – avait été découvert en contrebas de son emplacement habituel le 24 juin. Des rainures dans la roche accréditent la thèse d'un acte de vandalisme. Une collecte sur un site de financement a permis de lever quelque 227 000 couronnes (près de 24 000 euros) pour recoller les morceaux.

Les travaux de réparation du Trollpikken, le 7 juillet 2017 à Egersund (Norvège). (BOE, TORSTEIN / NTB SCANPIX MAG / AFP)

L'épisode a valu une soudaine notoriété à cette formation géologique, mais les touristes devront encore attendre une semaine pour pouvoir y grimper, le temps que la colle et le ciment utilisés en plus des fixations métalliques prennent complètement. La police norvégienne a entendu un suspect dans cette affaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Norvège

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.