Cet article date de plus de quatre ans.

Norvège : une collecte lancée pour réparer le "pénis du Troll" sectionné

Ce célèbre rocher de forme phallique a été coupé avec des outils de forage. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le "Trollpikken" avant sa destruction, photographié ici le 17 juin 2017.  (INGE AALBU / NTB SCANPIX / AFP)

Il faut sauver le pénis du troll. Cela ressemble au titre d'une très mauvaise parodie. Et pourtant, c'est l'opération lancée en Norvège pour réparer un étonnant rocher de forme phallique qui a été tranché net par des inconnus près de Egersund, dans le sud-ouest du pays

Superflotte tur til trollpikken i dag, varmt og godt ute☺️mye latter ble det også og god mat☺️Tusen takk for turen til alle dere som var med☺️ #trollpikken#utno#hiking#mittfriluftsliv#turglede#awesome#fjelltur#dalanetidende#friluftsliv#girls#nature#naturelovers#topptur#mountains#turistforeningen#view#visitnorway#instagram#instamood#visitnorway#ilovenorway#glede#tv2#godmorgennorge#yrbilder#dreamchasersnorway ☕️⛅️

A post shared by Lise❤️‍‍‍✈️ (@lise1199) on

Protubérance vouée à devenir une attraction touristique, "Trollpikken" ("le pénis du troll") a été sectionné. Ce sont des promeneurs qui ont retrouvé la masse rocheuse gisant au pied de la paroi sur laquelle il se dressait jusqu'alors, dans le sud-ouest de la Norvège, samedi 24 juin. Des traces de forage dans la roche montrent que la formation géologique a été victime d'un acte de vandalisme délibéré. La police a ouvert une enquête.

Trollpikken har blitt vandalisert i natt - knekt av med bor og kiler. Foto: @siggio30 #trollpikken #rogaland

A post shared by VG (@vgnett) on

Pour recoller les morceaux, un entrepreneur local a lancé une collecte sur un site de financement participatif. Près d'un millier de généreux donateurs avaient répondu lundi matin à l'appel "Le pénis du troll doit être redressé", permettant de rassembler plus de 160 000 couronnes (environ 17 000 euros).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.