Népal : les sites historiques détruits et menacés de pillage

Alors que le bilan humain du séisme qui a frappé le Népal il y a neuf jours ne cesse de s'aggraver, les pertes sont aussi catastrophiques au plan culturel. 90% des sept sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO dans la vallée de Katmandou ont été détruits. Reportage dans la cité médiévale de Bhaktapur, à une demi-heure de route de Katmandou.

(L'un des temples détruits de la cité médiévale de Bhaktapur © RF/ Alice Serrano)

"C'est la statue principale du temple ", nous dit le responsable d'une équipe de la municipalité venue déblayer les décombres, l'homme nous montre une tête de Shiva qui émerge d'un toit de gravats. "Ensuite on va confier la statue au département d'archéologie qui la mettre en lieu sûr. C'est la troisième pièce que l'on trouve intact sur ce site".  Du temple lui-même, il ne reste que le socle en brique.

Népal : les sites historiques détruits et menacés de pillage - reportage Alice Serrano
--'--
--'--
(Une tête de Shiva sortie des décombres © RF/ Alice Serrano)

Sur la fameuse place royale de Bhaktapur, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, comme beaucoup de sites de la vallée de Katmandou, le palais tient encore debout mais les deux temples sont détruits. "Ça fait très mal de voir ça ", se désole un guide culturel en regardant l'étendue des dégâts. "Regardez le lion, regardez les poutres sculptées... " Des cordons de sécurité ceinturent désormais chaque site par crainte des pillages. Il y a quelques jours un touriste a été arrêté avec une cloche en bronze dans son sac.

(Tête de lion (Népal) © Radio France/ Alice Serrano)