Afghanistan : le système de santé en passe de s’effondrer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
D. Olliéric, N. Auer, M. Behboudi - France 2
France Télévisions

En Afghanistan, trois millions d’enfants font face à une malnutrition aiguë, alors que les fonds de la Banque centrale afghane sont gelés depuis la prise de pouvoir des talibans, mi-août. Les hôpitaux locaux sont désormais incapables de fonctionner.

L’Afghanistan sombre inexorablement dans la misère. Depuis le retour des talibans au pouvoir, et avec les sanctions internationales, le pays est à l’arrêt et au bord de la famine. À l’hôpital, des tout-petits sont à bout, et les mères sont terrorisées à l’idée de perdre leurs enfants. "Mon fils est malade car il n’y a rien à manger à la maison, pas de lait, pas de fruits, rien, nous n’avons plus de travail ni d’argent", explique l’une d’entre elles.

Des dizaines de cliniques et d’hôpitaux fermés

Les talibans sont dépassés. Le pays a toujours vécu sous perfusion internationale. La population, elle, est sonnée. "Depuis huit jours que je suis à l’hôpital, il y a eu cinq ou six morts dans la journée, et je ne sais même pas combien sont morts dans la nuit", se désole un homme. "Il n’y a que très peu de lits dans chaque hôpital à Kaboul pour prendre en charge les enfants malnutris. Dans le reste du pays, des dizaines de cliniques et d’hôpitaux ont dû fermer, faute de personnel, beaucoup de soignants étant partis à l’étranger. Le système de santé est littéralement en train de s’effondrer", rapporte Dorothée Olliéric, envoyée spéciale dans la capitale afghane.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.