Cet article date de plus de cinq ans.

Libye : le gouvernement d'union nationale accuse la France de "violation du territoire"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Libye : le gouvernement d'union nationale accuse la France de "violation du territoire"
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dimanche dernier, trois soldats français ont été tués près de Benghazi. La présence de ces militaires sur le territoire libyen a entraîné des manifestations.

Le drapeau français piétiné et des banderoles qui fustigent la présence de la France en Libye. À Tripoli, ce rassemblement a été organisé après la confirmation par Paris de la présence de soldats français sur le sol libyen. Pour ces quelques centaines de manifestants, c'est une ingérence intolérable. Ils rejettent farouchement l'idée d'une nouvelle intervention étrangère comme celle de 2011 qui avait chassé le colonel Kadhafi.

Chaos libyen

Pour contenter son opinion publique, le gouvernement d'union nationale a lui aussi accusé la France, ce mercredi 20 juillet. "C'est une violation du territoire libyen", dénonce-t-il. Pourtant Fayez al-Sarraj, le nouveau Premier ministre soutenu depuis le départ par la communauté internationale, ne peut ignorer la présence de forces spéciales étrangères sur son sol. Ces tensions illustrent bien le chaos libyen. Les soldats français décédés dans le crash de leur hélicoptère près de Benghazi effectuaient, dimanche 17 juillet, une mission de renseignement pour l'autre homme fort de la Libye, le général Haftar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.