Cet article date de plus de sept ans.

Les parents de Mikhaïl Khodorkovski arrivent à Berlin

Après plus de dix ans de détention en Russie, Mikhaïl Khodorkovski commence sa nouvelle vie d'homme libre. Gracié par Vladimir Poutine, l'ex magnat du pétrole est arrivé vendredi soir à Berlin, en Allemagne, où il a pu voir son fils. Samedi soir, ses parents l'ont rejoint. Extrait de son camp de détention de Carélie (nord-ouest de la Russie) dans le plus secret, Mikhaïl Khodorkoski devrait s'exprimer devant la presse dimanche à la mi-journée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Steffi Loos Reuters)

Libéré vendredi après
avoir passé dix ans en détention, l'ex-magnat russe du pétrole Mikhaïl Khodorkovski a retrouvé son fils aîné Pavel à Berlin. "Ils sont actuellement ensemble
à Berlin
", a déclaré samedi une de ses porte-parole à la radio Echo de
Moscou, Olga Pispanen.

Gracié par le président russe Vladimir Poutine, c'est loin
des caméras que l'oligarque avait quitté dans la journée son camp de détention de Carélie en Sibérie,
direction Berlin, en Allemagne, à bord d'un jet privé. Il aurait passé sa
première nuit d'homme libre depuis son arrestation fin 2003 en Russie, à l'hôtel
Adlon, un palace proche de la Porte de Brandebourg.

A LIRE AUSSI ►►► Russie : Mikhaïl Khodorkovski est arrivé en Allemagne

L'Allemagne aurait joué "un rôle très important ", selon Galia Ackerman

Sa mère et son père,
Marina et Boris, l'ont rejoit à Berlin samedi soir.  Selon des média, Marina
Khodorkovski, 79 ans, souffrirait d'un cancer. Ce serait d'ailleurs pour cette raison,
selon le Kremlin, que la grâce aurait été accordée à son fils. Mikhaïl Khodorkovski devrait tenir une conférence de presse dimanche à 13h (heure française), a indiqué sa porte-parole.

La rapidité de sa libération et son voyage vers l'Allemagne font penser à certains analystes que l'ex-magnat du pétrole, un temps l'homme le plus riche de Russie
et dont les ambitions politiques en ont fait un opposant à Vladimir Poutine, pourrait
être parti en exil. Le porte-parole du Kremlin a toutefois affirmé à l'AFP
qu'il était libre de revenir en Russie.

Mais un retour en Russie "n'est pas à l'ordre du jour " a déclaré la députée allemande des Verts, Marieluise Beck après une rencontre avec Khodorkovski, un ami de mongue date. Selon son porte-parole, Boris Durande, Mikhaïl Khodorkovski, ne devrait toutefois, pas s'éloigne de la politique. 

Selon Galia
Ackerman, historienne spécialiste de la Russie et journaliste, l'Allemagne a joué un rôle "très important " dans la libération de Mikhaïl Khodorkoski. La chancelière allemande Angela Merkel serait "personnellement " intervenue, explique-t-elle sur France Info.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.