Cet article date de plus de dix ans.

Les factions palestieniennes de Gaza ont annoncé dimanche un cessez-le-feu avec Israël.

Les factions palestiniennes de Gaza se sont engagées à rétablir un cessez-le feu dimanche avec Israël après une journée de violences qui a fait dix morts, 9 Palestiniens et un Israélien, selon des sources proches du Hamas et du Jihad islamique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gaza (archive). (AFP/Marc Longari)

Les factions palestiniennes de Gaza se sont engagées à rétablir un cessez-le feu dimanche avec Israël après une journée de violences qui a fait dix morts, 9 Palestiniens et un Israélien, selon des sources proches du Hamas et du Jihad islamique.

Cette trêve devait entrer en vigueur dimanche à compter de 6h locales, selon les sources proches des deux principaux mouvements islamistes de la bande de Gaza. Mais la police israélienne a affirmé que des projectiles continuaient à être envoyés sur le sud de l'Etat hébreu, notamment après l'heure indiquée pour le cessez-le-feu.

L'accord entre toutes les factions palestiniennes de Gaza a été décidé à la suite d'une intervention de l'Egypte, ont ajouté les sources proches du Hamas et du Jihad islamique. "Les efforts et les contacts intensifs menés par des responsables des services de renseignement égyptiens ont conduit à un consensus national afin de restaurer l'accalmie" avec Israël, a déclaré un chef de faction palestinienne, sous couvert de l'anonymat, à Gaza.

Samedi, des raids aériens israéliens sur la bande de Gaza ont fait neuf morts parmi les combattants du Jihad islamique et un Israélien, grièvement blessé par un tir de roquette sur Ashkelon, est décédé des suites de ses blessures.

Ces affrontements sont les plus sanglants depuis l'instauration d'une trêve tacite entre les organisations paramilitaires de Gaza et Israël fin août. Dans un communiqué, le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, a mis en garde contre "la récente escalade de la violence" et "appelé expressément au calme et à la fin de la violence et du bain de sang".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.