Des pilules nouvelle génération doubleraient les risques de caillot sanguin

L'agence américaine des médicaments publie, jeudi, un rapport inquiétant sur les contraceptifs contenant de la drospirénone. 

Les pilules contraceptives du laboratoire Bayer Yaz et Yasmin contiennent du drospirénone, suspecté d\'augmenter les risques de caillot sanguin? 
Les pilules contraceptives du laboratoire Bayer Yaz et Yasmin contiennent du drospirénone, suspecté d'augmenter les risques de caillot sanguin?  (PEER GRIMM/AFP)

Certaines pilules contraceptives pourraient accroître le risque de caillot sanguin, selon un rapport publié jeudi 27 octobre par la Food and Drug Administration (FDA), l'agence américaine des médicaments. 

Réalisé à partir d'études portant sur plus de 800 000 utilisatrices de différents moyens de contraception entre 2001 et 2007, le rapport incrimine la drospirénone, un gestagène synthétique utilisé dans la nouvelle génération de pilules, proche de l'hormone naturelle. La molécule multiplierait par 1,5 le risque de formation de caillot sanguin par rapport aux pilules plus anciennes. 

Contraceptifs oraux et timbres

Les pilules Yaz et Yasmin du laboratoire allemand Bayer, parmi les plus vendues, ont déjà été mis en cause par deux études publiées récemment dans le British Medical Journal.  La FDA a également constaté un risque accru de caillot sanguin et de phlébite avec le timbre contraceptif Ortho Evra de la firme Johnson and Johnson et l'anneau vaginal contraceptif mensuel NuvaRing du laboratoire Merck.

De son côté, l'Agence européenne des médicaments a estimé en mai que ces contraceptifs oraux représentaient un risque accru de phlébite et que le label d'avertissement devait être mis à jour pour en tenir compte. Un risque qui toutefois demeure faible et ne justifie pas une recommandation aux femmes de cesser de prendre des pilules contenant de la drospirénone, a relativisé l'agence. 

L'étude sera soumise à un comité consultatif d'experts le 8 décembre qui devra parvenir à une conclusion définitive sur l'innocuité de ses contraceptifs.