Cet article date de plus de neuf ans.

La Corée du Nord retire deux missiles prêts à fonctionner

La Corée du Nord a retiré deux missiles de leur site de lancement sur la côte est du pays, ont affirmé mardi des responsables américains. Un développement positif après des mois d'escalade du régime de Pyongyang, et alors que Barack Obama doit recevoir mardi son homologue sud-coréenne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Après des mois de menaces, voici un signe d'apaisement de la part de la Corée du Nord. Pyongyong a retiré deux missiles "Musudan" de leur site de lancement sur la côte est du pays, ont affirmé lundi mardi des responsables américains.

Selon eux, il n'y a donc plus de danger d'un tir imminent, puisque cela demanderait maintenant à Pyongyang un certain temps de préparation. La "pause dans les provocations " est un développement positif, a réagi le porte-parole du Pentagone.

Face à la menace, le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis avaient accru leur défense, les Américains déployant notamment deux destroyers équipés d'armes antimissiles. Mais Pyongyang n'est finalement pas passé à l'action.

Même si mardi encore, l'armée nord-coréenne a menacé Séoul de réprésailles immédiates si "un seul obus " tombait dans ses eaux lors des manoeuvres militaires conjointes américano-sud-coréennes en cours. Le président américain Barack Obama reçoit mardi à la Maison Blanche sa nouvelle homologue sud-coréenne Park Geun-Hye.

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.