L'économie britannique a plutôt bien résisté au Brexit

Les première statistiques indiquent que, contrairement à ce que craignaient certains économistes, les consommateurs n'ont pas paniqué juste après le référendum. Les ventes au détail ont même progressé de 1,4% en juillet.

(Le quartier des affaires à Londres © MaxPPP)

 Au Royaume-Uni, depuis le Brexit, on surveille de très près les conséquences sur l'économie. L’immense majorité des économistes prévoit un fort ralentissement de la croissance, voire une légère récession. Mais jusqu’à présent, on n’avait pas de statistiques économiques. Ca vient de changer, avec de premiers chiffres aujourd’hui. Et c’est une surprise, c’est plutôt bon.

A LIRE AUSSI ►►► Un Brexit plomberait-il l'économie britannique ?

Les ventes au détail ont progressé en juillet de 1,4%

Ce n’est qu’un tout premier chiffre et c’est difficile d’en tirer des conclusions définitives, mais l’économie britannique semble plutôt bien tenir le coup depuis le Brexit.  Les ventes au détail ont progressé en juillet de 1,4%. C’est une hausse solide, qui indique au moins que les consommateurs n’ont pas paniqué juste après le référendum. Il s’agit de la toute première statistique économique sur la période d’après le référendum et elle était donc très attendue. Et elle a pris tout le monde à contre-pied. La plupart des économistes estime que la croissance britannique est aujourd’hui proche de zéro. Et la banque d’Angleterre, inquiète, a même baissé son taux d’intérêt pour soutenir l’économie.

Les conséquences pourraient mettre des mois à se matérialiser

De fait, il est trop tôt pour savoir exactement ce qu’il se passe. Les conséquences du Brexit pourraient mettre des mois à se matérialiser. En particulier, ça dépend de ce que les entreprises feront, si elles gèleront  leurs investissements ou non. Mais cela signifie au moins que la chute économique n’a pas été immédiate et brutale au lendemain du vote.