Jets de pierres à Srebrenica : Belgrade exige une "condamnation publique"

Après les jets de pierres contre son Premier ministre samedi à Srebrenica, la Serbie a exigé une "condamnation publique" de ce qu'elle considère comme "une tentative d'assassinat". Un peu plus tard, la présidence de Bosnie a exprimé ses "regrets".

(L'évacuation du Premier ministre serbe Aleksandar Vucic ce samedi à Srebrenica. © Maxppp)

Le ton continuait à monter ce samedi soir, après les jets de pierre contre le Premier ministre serbe à Srebrenica un peu plus tôt dans la journée. Le ministère serbe des Affaires étrangères a ainsi exigé des autorités à Sarajevo qu'elles "condamnent publiquement " la "tentative d'assassinat " d'Aleksandar Vucic, touché à la tête pendant les commémorations du massacre de Srebrenica.

A LIRE AUSSI ►►► Srebrenica : le Premier ministre serbe chassé des commémorations

"Nous nous attendons à ce que les autorités de Bosnie condamnent publiquement la tentative d'assassinat du Premier ministre serbe ", écrit le ministère dans une note de protestation remise au ministère bosnien des Affaires étrangères.

Les "regrets" de la présidence de Bosnie

Dans un communiqué publié ce samedi soir, la présidence de Bosnie a condamné "dans les termes les plus vifs l'attaque d'aujourd'hui" et exprimé "ses profonds regrets". Elle a aussi promis une enquête pour identifier rapidement les auteurs des violences de samedi.