La Corée du Nord traite le Premier ministre japonais "d'idiot" et de "scélérat"

Le Japon avait protesté après des tirs de missiles nord-coréens.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe le 4 novembre 2019, en Thaïlande.
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe le 4 novembre 2019, en Thaïlande. (ANTON RAHARJO / ANADOLU AGENCY)

"Un enfant difforme" et "un crétin". La Corée du Nord a qualifié jeudi 7 novembre le Premier ministre japonais "d'idiot" et de "scélérat" et prévenu qu'il ne mettrait jamais les pieds à Pyongyang à cause de ses critiques contre les récents tirs de missiles nord-coréens. La semaine dernière, la Corée du Nord avait testé ce qu'elle a qualifié de "lance-roquettes multiples super-lourds", mais le Japon a estimé qu'il s'agissait probablement de missiles balistiques qui violaient les sanctions de l'ONU.

Les déclarations japonaises ont déclenché une vive diatribe nord-coréenne, haute en couleurs. "Abe, Premier ministre du Japon, est un idiot et un scélérat", a déclaré Song Il-ho, ambassadeur du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, dans un communiqué diffusé par l'agence officielle KCNA. Le Premier ministre japonais est "un enfant difforme" et "un crétin", a ajouté Song Il-ho, accusant le Premier ministre de ne pas connaître la différence entre des missiles et des lance-roquettes multiples.

Des attaques verbales quasi-quotidiennes

Le Japon est un des pays les plus hostiles à la Corée du Nord proche, qui dispose de l'arme nucléaire. "Abe serait plus sage de renoncer pour toujours à son rêve de poser le pied à Pyongyang", ajoute le commmuniqué nord-coréen. Shinzo Abe s'est dit prêt à une rencontre avec le leader nord-coréen Kim Jong-un afin d'aborder la question sensible des dizaines de ressortissants japonais enlevés, sur les côtes japonaises, par des agents nord-coréens dans les années 1970 et 1980.

Les médias d'Etat nord-coréens s'en prennent quasi quotidiennement au Japon pour les exactions perpétrées par ce dernier durant son occupation de la péninsule coréenne, jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.