JO de Tokyo : les torches et médailles seront fabriquées à partir d'aluminium de Fukushima

Il s'agit d'une façon de soutenir les personnes ayant perdu leur logement lors de la catastrophe de 2011. 

Le logo des Jeux olympiques de Tokyo 2020 s\'affiche, le 5 septembre 2019, au stade de Tokyo. 
Le logo des Jeux olympiques de Tokyo 2020 s'affiche, le 5 septembre 2019, au stade de Tokyo.  (MICHAEL KAPPELER / DPA / AFP)

C'est tout un symbole. Les 10 000 torches olympiques utilisées pour porter la flamme d'Olympie à Tokyo pour les JO de 2020 vont être fabriquées à partir de pièces d'aluminium recyclées qui proviennent de logements temporaires de la préfecture de Fukushima, rapporte L'Obs, mercredi 2 janvier, qui cite l'agence de presse Kyodo News.

Les 5 000 médailles qui seront attribuées aux athlètes doivent également contenir du métal recyclé à partir d'appareils électroniques de la région de Fukushima. L'Obs précise que "l'organisation des Jeux olympiques travaillera en collaboration avec la préfecture afin de déterminer quels métaux dont la région n'a plus l'utilité pourront être recyclés".

Il s'agit d'une façon de soutenir les personnes ayant perdu leur logement lors du pire accident nucléaire depuis Tchernobyl. En avril 2018, le CIO avait annoncé que la flamme olympique traverserait les régions de Fukushima, Iwate et Miyagi, toutes les trois touchées par le tremblement de terre et le tsunami de 2011.