Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Venise, la ville qui compte autant de lits pour touristes que d'habitants

Il y aurait à Venise autant de lits pour touristes que d'habitants. Une ville-hôtel saturée par les structures d'hébergement et dont les résidents sont exclus. Une ville où l'hôpital manque de médecins parce qu'ils ne trouvent pas à se loger... Un extrait d'"Envoyé spécial" du 13 septembre 2018.

Il y aurait à Venise autant de lits pour touristes que d'habitants. Une ville-hôtel où se loger est devenu un combat pour les résidents – et où l'hôpital n'arrive pas à trouver des médecins, parce que les médecins ne trouvent pas à se loger... Venise reçoit toujours plus de touristes (30 millions en 2017), et compte toujours moins d’habitants. Un vacancier qui loue via une plateforme comme Airbnb peut rapporter à un propriétaire quatre fois plus qu'un locataire à l'année.

Matelda Bottoni, qui représente un syndicat des locataires, faisait en septembre 2018 le tour des agences immobilières vénitiennes pour savoir s'il restait des appartements proposés à la location de longue durée. Une seule, à 1 400 euros par mois...

La périphérie commence à être colonisée

Dans cet extrait d'"Envoyé spécial", elle consulte sur internet la carte actualisée des structures d'hébergement à Venise. Locations touristiques, chambres d'hôtes, Airbnb et hôtels sont représentés par des points rouges, jaunes et roses. Non seulement tout le centre-ville est saturé, mais les quartiers périphériques commencent à être colonisés.

"Et encore, précise Matelda, ce ne sont que les structures déclarées. En réalité, il y a aussi le marché noir des locations touristiques qui grandit. Il n'y a plus aucune zone exclue de la spéculation."

Extrait de "Venise, le cauchemar touristique", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 13 septembre 2018.

Une carte qui montre Venise saturée par les structures d\'hébergement
Une carte qui montre Venise saturée par les structures d'hébergement (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)