VIDEO. La truffe, or blanc et diamant noir (1/5)

La Provence vénère la truffe noire, le Piémont italien préfère la truffe blanche. Cette semaine, le feuilleton de France 2 a suivi les amateurs de truffe des deux côtés des Alpes.

France 2

Accompagné de son chien Chocolat, Thomas Ferrier est à la recherche de truffes noires. Ce viticulteur et trufficulteur reproduit des gestes séculaires pour dénicher le fameux or noir. "Un métier de tradition et de passion", raconte-t-il.

Les gestes sont les mêmes depuis des siècles. Approche, grattage, et bien sûr récompense pour le compagnon canin. "On essaie de leur rendre un maximum. Sans eux, on ne serait pas grand-chose", ajoute Thomas Ferrier.

250 euros les 100 grammes

Le culte de la truffe noire est largement répandu à Richerenches, la capitale du "tuber melanosporum", le nom savant de ce champignon. C'est là que siège la Confrérie du diamant noir, qui représente les producteurs de truffe.

De l'autre côté des Alpes, c'est la truffe blanche qui fait rêver. Le "tuber magnatum" vaut jusqu'à 10 fois plus que la truffe noire, soit 250 euros les 100 grammes.

"Il y a 15, 20 ans, on se servait de la truffe noire pour jouer aux boules", s'amuse un maraîcher présent au célèbre marché international de la truffe d'Alba.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des truffes dans un restaurant parisien, le 10 décembre 2012.
Des truffes dans un restaurant parisien, le 10 décembre 2012. (MARTIN BUREAU / AFP)