Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Italie : des manifestants en remettent une couche contre la Journée de la fertilité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
La "Journée de la fertilité" très décriée en Italie par des manifestations
APTN
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement a suscité la polémique en lançant une campagne incitant les femmes à faire des enfants. L'initiative a finalement été suspendue, devant la bronca des opposants.

En Italie, la Journée de la fertilité a surtout donné naissance à un mouvement d'opposition. Créée pour relancer le taux de natalité dans un pays où il est au plus bas, cette initiative du gouvernement a provoqué des manifestations hostiles. Ces dernières ont atteint leur point d'orgue dans plusieurs villes, notamment à Rome, jeudi. Les protestataires se sont rassemblé devant les lieux où était organisée la campagne de promotion de la natalité. Ils s'en sont pris directement au ministère de la Santé et à la ministre Béatrice Lorenzin. A tel point que la campagne a, finalement, été suspendue.

Le taux de fécondité au plus bas en Italie

Béatrice Lorenzin a défendu sa démarche en notant qu'il y avait eu moins de bébés nés en 2015 qu'au cours de n'importe quelle autre année depuis l'unification de l'Italie il y a 154 ans, et qu'il était urgent pour le pays de relancer sa natalité. Le taux de fécondité ne s'est élevé qu'à 1,35 enfant par femme l'an dernier en Italie, alors qu'il est de 1,6 à l'échelle de l'Union européenne et de près de 2 en France.

La campagne lancée par Béatrice Lorenzin, qui est membre d'un parti centriste jugé proche de l'église catholique, a fait froncer de nombreux sourcils en Italie, y compris ceux du président du Conseil, Matteo Renzi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.