Pass sanitaire en entreprise : quels résultats pour l'Italie ?

Publié Mis à jour
Pass sanitaire en entreprise : quels résultats pour l'Italie ?
France 2
Article rédigé par
A.Micoczy, F.Crimon, L.Vergari Morelli, V.Parent - France 2
France Télévisions

Il y a deux mois, l'Italie a été le premier pays européen à avoir franchi l'étape du pass sanitaire obligatoire au travail, dans le domaine public et privé. 

Là où le gouvernement français se montre encore un peu hésitant, les autorités italiennes ont pris leur décision en ce qui concerne la stricte obligation du pass sanitaire obligatoire en entreprise. "Avec ces contrôles, je peux travailler tranquillement, je me sens plus serein", se réjouit le patron d'une entreprise. Depuis le début du mois d'octobre, tous les salariés italiens doivent avoir tous leurs vaccins contre le Covid-19 à jour, ou présenter un test négatif daté de moins de 48 heures.

87% des salariés italiens à jour dans leurs vaccins

Dans certaines entreprises, c'est le patron qui est en charge de contrôler la validité des pass sanitaires de ses salariés, sous peine d'écoper de 400 euros d'amende par salarié non muni d'un pass. L'entreprise peut également être suspendue par l'inspection du travail. Deux mois après sa mise en œuvre, cette nouvelle disposition a été acceptée par la plupart des Italiens. 87 % des salariés sont à jour de vaccination.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.