Cet article date de plus d'un an.

Italie : d'importantes mutineries dans les prisons à la suite de mesures préventives contre la propagation du Covid-19

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Italie : d'importantes mutineries dans les prisons à la suite de mesures préventives contre la propagation du Covid-19
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Italie inaugure lundi 9 mars des mesures radicales, avec notamment une restriction des visites pour les proches de détenus. Une nouvelle qui a soulevé un mouvement de colère et de violence dans les prisons du pays.

Avec 463 morts et 7 985 cas recensés lundi 9 mars, l'Italie est devenue le deuxième plus important foyer d'épidémie de Covid-19 après la Chine. Les autorités ont donc pris des mesures radicales, comme placer un quart de la population en quarantaine. Mais cela a eu des conséquences inattendues. Des prisonniers de tout le pays se sont rebellés contre la mesure de restriction des visites. Plusieurs dizaines de détenus ont cherché à s'échapper à tout prix, n'hésitant pas à user de la violence. Cette mutinerie aurait fait deux blessés parmi les agents pénitenciers et sept morts parmi les prisonniers. Ils ont réussi à mettre le feu et saccagé les infirmeries.

"Nous voyons que nos proches n'ont rien"

À Milan, les détenus ont protesté depuis le toit de la prison, ayant vu sur la colère des familles privées de visite. "Nous voyons que nos proches n'ont rien. Ils n'ont même pas de masque", s'inquiète une proche. À Foggia, dans le sud de l'Italie, ce sont une cinquantaine de détenus a réussi à s'échapper. Pour l'heure, les autorités italiennes n'ont pas réagi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.