France-Italie : Paris rappelle son ambassadeur à Rome

Les relations tendues entre les deux pays ont abouti jeudi 7 février à une réponse diplomatique forte de la France après les différentes déclarations du duo Salvini-Di Maio.

France 3

La goutte d'eau qui fait déborder le vase d'une escalade entre l'Italie et la France. Mardi 5 février, Luigi Di Maio, vice-président du Conseil italien, prenait la pause au milieu de "gilets jaunes" sur le sol français. La provocation de trop, d'autant qu'elle était accompagné d'un tweet où on pouvait lire : "Le vent du changement a traversé les Alpes". Une ingérence jugée "inadmissible" par la France qui, jeudi 7 février, décidait de rappeler son ambassadeur en Italie.

"Un comportement inamical"

"Il y a eu de la part d'un membre du gouvernement italien un comportement que nous avons jugé inhabituel, inamical, et qui vient après une série de déclarations officielles italiennes dont nous avons du mal à comprendre en quoi elles aident les relations franco-italiennes", a déclaré Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre italien du Travail et de l\'Industrie, Luigi Di Maio, lors d\'une conférence de presse au palais Chigi, à Rome, le 17 janvier 2019.
Le ministre italien du Travail et de l'Industrie, Luigi Di Maio, lors d'une conférence de presse au palais Chigi, à Rome, le 17 janvier 2019. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)