Italie : un gouvernement après trois mois de crise

Le nouveau gouvernement italien a prêté serment vendredi 1er juin. Composé de membres du Mouvement 5 étoiles et du parti d’extrême droite la Ligue, il constitue un attelage hétéroclite.

FRANCE 3

Avec ce sourire qu’il peine à cacher, Giuseppe Conte prête serment devant le Président de la République. Il a été investi vendredi 1er juin au poste de Premier ministre de la République italienne. L’universitaire a été suivi par ses deux vice-premiers ministres : Luigi Di Maio, figure du Mouvement 5 étoiles, au Développement économique, et Matteo Salvini, chef du parti d’extrême droite la Ligue, à l’Intérieur. Ces trois hommes constituent le trio populiste qui dirigera l’Italie. Il est encore peu connu, mais déjà très attendu.

Un europhobe aux affaires européennes

Seule surprise majeure de ce gouvernement : Giovanni Tria, le ministre de l’Économie, un proche de l’extrême droite, mais qui souhaite rester dans l’euro. La différence est essentielle avec Paolo Savona. Âgé de 81 ans, il compare l’euro à une "prison allemande" et veut en sortir. Europhobe convaincu, il exercera eux affaires européennes. Cet attelage hétéroclite laisse sceptique de nombreux Italiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, prête serment sur la Constitution devant le président de la République Sergio Mattarella, le 1er juin 2018 à Rome.
Le nouveau chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, prête serment sur la Constitution devant le président de la République Sergio Mattarella, le 1er juin 2018 à Rome. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)