Cet article date de plus de quatre ans.

Viaduc de Gênes : la polémique enfle

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Viaduc de Gênes : la polémique enfle
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En Italie, la polémique gronde sur les responsabilités du drame de Gênes. Dans la matinée du mercredi 15 août, le ministre de l'Intérieur a mis en cause l'Europe et a promis de punir sévèrement les fautifs. Le groupe autoroutier en charge de l'édifice est pointé du doigt.

Après le drame survenu à Gênes mardi 14 août, le gouvernement italien, alliance populiste entre le Mouvement 5 étoiles, la Ligue et le parti d'extrême-droite, désigne déjà les responsables. D'abord, la société concessionnaire de l'autoroute. Danilo Toninelli, le ministre des Transports a déclaré : " la première chose que nous allons faire est de relire le contrat conclu avec Atlantia. Nous allons le révoquer et sanctionner lourdement ces gens qui ont clairement manqué à leurs obligations contractuelles". À ses côtés, le vice-Premier ministre Luigi Di Maio accuse aussi l'actionnaire de la société d'autoroute, le groupe Benetton, d'avoir bénéficié de la mansuétude des gouvernements précédents.

L'Europe pointée du doigt

Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, lui, ajoute un autre responsable : l'Europe. Le gouvernement italien s'en prend aussi aux poids lourds européens qui sont de plus en plus nombreux à emprunter ce viaduc et l'auraient donc, selon lui, fragilisé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.