Transports : des ponts sous surveillance en France

Après la catastrophe du pont de Gênes (Italie), la sécurité des infrastructures routières en France pose question. Le gouvernement vient de publier une liste de 164 ponts à surveiller.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Deux ponts inquiètent particulièrement l'État français. Le pont de Caronte à Martigues (Bouches-du-Rhône) et celui d'Échinghen dans le Nord-Pas-de-Calais. Ces deux viaducs apparaissent dans une liste rendue publique par la ministre des Transports Élisabeth Borne. Selon ce rapport, ces ponts sont en catégorie 3U, c'est-à-dire que "la structure des ouvrages est gravement altérée et nécessite une intervention urgente."

20 ponts placés sous surveillance

Les services de l'État se veulent rassurants. "C'est une situation qui est sous contrôle. La situation était connue avant la publication du rapport. Il n'y a aucun problème pour les usagers qui utilisent cet ouvrage ni pour les habitants ", explique Jean-Philippe Vennin, le sous-préfet de Boulogne-sur-Mer (Nord-Pas-de-Calais). Plus de 20 autres ponts du réseau national sont placés sous surveillance. Cette liste ne concerne pas les 250 000 ponts gérés par les collectivités, que la ministre promet d'aider financièrement pour les inspecter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le viaduc de Caronte à Martigues (Bouches-du-Rhône), le 8 août 2016.
Le viaduc de Caronte à Martigues (Bouches-du-Rhône), le 8 août 2016. (MOIRENC CAMILLE / HEMIS.FR / AFP)