Gênes : quatre victimes françaises

Quatre jeunes Français âgés d'une vingtaine d'années étaient dans leur voiture quand le pont de Morandi s'est écroulé, mardi 14 août, à Gênes (Italie).

France 3

C'est dans les amas de béton qu'a été retrouvée la voiture des quatre jeunes Français. Ils sont tous décédés mardi 14 août dans l'effondrement du pont Morandi à Gênes (Italie). Âgés d'une vingtaine d'années, ils se rendaient à un festival de musique en Sicile. Tous étaient originaires du sud de la France. L’une des victimes, Axelle, était originaire de Lautrec (Tarn). Tout le village est effondré face au drame. "Ce sont des enfants qu'on vu grandir", explique le boulanger du village.

"C'était une boule de joie, toujours à chanter, à rire, à danser"

Extrêmement choquée, une amie de Mélissa, qui habitait à Toulouse (Haute-Garonne) exprime sa douleur : "C'était une boule de joie, toujours à chanter, à rire, à danser. C’était une personnalité forte et elle va manquer à beaucoup de personnes." En Italie, les visages des victimes font la une des journaux. Au moins 39 personnes ont péri. D'autres familles attendent encore des nouvelles de leurs proches. Un hommage national va avoir lieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des secouristes italiens recherchent des victimes dans les décombres du pont autoroutier de Gênes, en Italie, après son effondrement, le 14 août 2018.
Des secouristes italiens recherchent des victimes dans les décombres du pont autoroutier de Gênes, en Italie, après son effondrement, le 14 août 2018. (VALERY HACHE / AFP)