Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, critiqué pour un dîner festif le soir de l'effondrement du viaduc de Gênes

Des élus de l'opposition de gauche ont demandé la démission du leader de la Ligue, qui apparaît sur des photos à l'ambiance joyeuse prises en Sicile quelques heures après l'accident.

Le ministre de l\'Intérieur italien et leader de la Ligue Matteo Salvini en déplacement à San Leo, en Sicile, le 15 août 2018, au lendemain de l\'effondrement meurtrier d\'un pont à Gênes.
Le ministre de l'Intérieur italien et leader de la Ligue Matteo Salvini en déplacement à San Leo, en Sicile, le 15 août 2018, au lendemain de l'effondrement meurtrier d'un pont à Gênes. (MAXPPP)

L'image ne plaît pas à tout le monde. Alors que le président du Conseil italien assistait aux opérations de secours, mardi 14 août, à Gênes, après l'effondrement du pont Morandi, son ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, se trouvait à un dîner en Sicile, où l'ambiance était festive, à en croire des photos. Également leader de la Ligue, un des deux partis de la coalition au pouvoir, Salvini ne s'est rendu à Gênes que le lendemain dans l'après-midi. Et son attitude le soir du drame lui vaut un certain nombre de critiques, venues notamment de l'opposition de gauche.

"Les images de Salvini faisant la fête dans un moment dramatique pour Gênes sont un affront à la douleur de notre pays", a réagi le président du Parti démocrate (centre-gauche), Matteo Orfini, sur Twitter, jeudi. Plusieurs élus du parti ont réclamé sa démission.

Salvini critique les "chacals de gauche"

"Voilà ce que faisait, hier soir, le ministre de l'Intérieur Salvini, avait déjà dénoncé une dirigeante du Parti démocrate, mercredi. Il était à un banquet en Sicile, pendant qu'à Gênes on creusait encore dans les décombres." Dans un tweet très partagé, une internaute a dénoncé "une défaite morale". Un message accompagné de photos témoignant d'une atmosphère joyeuse : sur l'une d'elles, le ministre porte un gâteau célébrant ses victoires électorales.

La présence de Matteo Salvini à ce dîner n'était pas un secret : certains de ses admirateurs présents ce soir-là n'ont pas hésité à partager des selfies où le dirigeant d'extrême droite apparaît souriant.

Lega#capitano#salvini#ministro#vicepremier#coerenza#cena#ilgovernodelbuonsenso

Une publication partagée par Santo_Lepro (@santo_lepro) le

Face à ces attaques de l'opposition, Matteo Salvini a réagi mercredi, qualifiant leurs auteurs de "chacals de gauche" et présentant son dîner comme une rencontre avec "des maires, présidents d'associations bénévoles, membres des forces de l'ordre et beaucoup de citoyens". Il se trouvait en Sicile pour un déplacement officiel sur le thème de la lutte contre la mafia. "Aux parlementaires du Parti démocrate (...) je demande des comptes au nom des Italiens au sujet de leur travail ces dernières années", a-t-il répliqué, cité par La Repubblica.