Effondrement d'un pont à Gênes : la ville panse ses plaies

Un mois après la catastrophe qui a fait 43 morts et de nombreux blessés, la ville italienne reste sous le choc.

Voir la vidéo
France 2

C'est une épée de Damoclès au-dessus de la ville. La portion du viaduc autoroutier encore en place après le drame du 14 août dernier menace toujours de s'effondrer. Construit à la fin des années 60, le pont Morandi s'est écroulé, emportant avec lui de nombreux véhicules et faisant 43 morts et de nombreux blessés. Un drame qui a profondément touché toute l'Italie.

"Notre vie s'est arrêtée à ce moment-là"

Pour les riverains "expropriés" qui n'ont toujours pas pu regagner leur maison, la situation est particulièrement difficile à vivre. Encore traumatisés, ils partagent leurs repas sous une petite tente, non loin du pont. "Notre vie s'est arrêtée à ce moment-là. C'est tout ce qu'on avait, nous n'avons plus rien", explique l'une d'entre eux. 600 personnes vivent toujours à l'hôtel ou chez des amis et ne savent toujours pas de quoi sera fait leur avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pont Morandi, en plein Gênes, s\'est en partie écroulé le 14 septembre 2018. 
Le pont Morandi, en plein Gênes, s'est en partie écroulé le 14 septembre 2018.  (FRANZ CHAVAROCHE / MAXPPP)